Destination Beauce
Aller directement au contenu

Les inondations et les débâcles de la rivière Chaudière en Beauce

Les inondations et les débâcles de la rivière Chaudière en Beauce

12 mars 2013

La rivière Chaudière coule du Lac Mégantic jusqu'au fleuve St-Laurent et représente une distance de 200 km. Quelques rivières s'y jettent comme : la rivière Famine, la Pozer et la Gilbert (Notre-Dame-des-Pins).

 La particularité qu'a cette rivière en Beauce, c'est que celle-ci inonde plusieurs secteurs dans diverses villes chaque année. Ces inondations peuvent avoir lieu lorsqu'il a plu beaucoup, mais les plus fréquentes arrivent au printemps, lorsque les glaces de la rivière dégèlent et font monter le niveau de l'eau rapidement. Ce phénomène appelé une débâcle peut être catastrophique en détruisant des maisons, des bâtiments ou même des ponts.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène :

La Chaudière coule du sud vers le nord, donc le courant de la rivière provenant du sud est ralenti par les glaces qui n'ont pas encore fondu au nord, cela fait monter le niveau de l'eau.Entre St-Georges-de-Beauce et Scott, le lit de la rivière est moins à pique, ce qui cause un refoulement et fait déborder la rivière dans les municipalités situées entre les deux villes mentionnées. Les nombreuses constructions sur les rives de la rivière : le défrichage des terrains a entrainé un écoulement plus rapide des eaux vers la rivière

D'imposantes débâcles ont été notées dans les livres, dont celles de 1885, 1886,  1912, 1928 et 1957 où des maisons et des ponts avaient été emportés.

Le 17 décembre 1967, l'aide du gouvernement du Québec amène la construction du barrage Sartigan à Saint-Georges-de-Beauce, qui dans les années suivantes amènera une diminution des dégâts causés par les inondations. En 1991, une débâcle d'environ 10 millions de dollars en dommages toucha principalement Beauceville, puis Sainte-Marie quelques jours plus tard.

Chaque printemps, les débâcles sont rendues pratiquement une habitude pour les Beaucerons. Malgré les dommages que la rivière Chaudière peut causer, n'oublions pas que c'est grâce à cette rivière que la vallée beauceronne est unique.

Source : BÉLANGER, France et al. La Beauce et les Beaucerons. Portraits d'une région 1737-1987.  Saint-Joseph-de-Beauce, La Société du patrimoine des Beaucerons, 1988.  381 pages.

« Retour

Association touristique de Chaudière-Appalaches

Pour information

Téléphone :
418 227-4642
Sans frais :
1 877 9BEAUCE
Courriel :

Carte de la région

Abonnez-vous à notre Infolettre

Destination Beauce
13055, boulevard Lacroix
Saint-Georges, Québec, Canada
G5Y 1N2
Téléphone : 418 227-4642
Télécopieur : 418 226-2255
Sans frais : 1 877 9BEAUCE
Courriel :

Imprimé le : 1 septembre 2014